« Le rôle des aumôniers des Basques aux Etats Unis » par Argitxu CAMUS-ETCHECOPAR

mardi 30 juillet 2019
popularité : 58%

L’association des Amis du Musée de Basse-Navarre accueillera Argitxu Camus-Etchecopar pour une nouvelle conférence le jeudi 8 août 2019 à 20h 30 à l’auditorium de l’Espace Chemins-Bideak de Saint-Palais.

Pendant la période que l’historiographie qualifie d’ « émigration massive » – entre 1830 et 1930 – l’Église catholique n’a eu de cesse d’exprimer son désarroi quant au danger que ce phénomène pouvait représenter pour la foi de ceux qui partaient d’Europe vers les Amériques. La majeure partie de la vague migratoire basque s’étant déplacée en Amérique du Sud – plus précisément en Argentine et en Uruguay -, les initiatives pastorales au service des Basques se sont tout d’abord tournées vers le Rio de la Plata au XIXème siècle et au début du XXème siècle. Mais à partir du début du XXème siècle, à l’initiative de la congrégation bénédictine Sacred Heart basée à Oklahoma, les Basques installés dans l’Ouest américain accueillent à leur tour « leurs » prêtres basques (« gure apeza »). D’autres arriveront plus tard à l’initiative des diocèses de Vitoria-Gasteiz et de Bayonne.

Cette conférence évoquera le rôle important que jouèrent ces aumôniers des Basques des États-Unis, rôle aussi bien spirituel, social que culturel et décrira le travail atypique mené par ces hommes qui avaient la charge de la plus étendue des paroisses basques.

Argitxu Camus-Etchecopar a étudié l’Histoire à Pau et à Vitoria-Gasteiz. Elle s’est ensuite envolée pour les Etats-Unis en 2004, pour faire son doctorat en Etudes Basques et Histoire à l’Université du Nevada, Reno qu’elle soutenu en 2008 ("A Historical Comparative Study of Basque Institutions in the United States"). Elle était en même temps assistante de recherche et chargée de cours au Centre d’Etudes Basques. Elle est restée deux années de plus pour faire un post-doctorat autour du projet de recherche "California Basque Heritage project" qui consistait à collecter les histoires individuelles des Basques qui immigrèrent en Californie. A son retour en Europe, elle a travaillé deux ans à la Sorbonne-Nouvelle en tant que lectrice de langue et cultures basques, avant d’intégrer les rangs de l’Office Public de la Langue Basque où elle travaille comme chargée de mission en politique linguistique depuis 2013. Quelques publications : Pariseko Eskual Etxea - La Maison Basque de Paris paru en 2003 avec Elkar. The North American Basque Organizations, Inc. paru en 2006 avec le Service Central des Publications du Gouvernement Basque. Basques in the United States : Biographical Encyclopedia of First Generation Immigrants paru en 2015 avec le Centre d’Etudes Basques de l’Université de Reno.

L’entrée est libre et gratuite.