JEAN ERRECART par Aguxtin ERROTABEHERE

lundi 13 août 2018
popularité : 91%

M. Aguxtin Errotabéhère nous parlera de Jean Errecart dans une conférence organisée par les Amis du Musée de Basse-Navarre, le jeudi 23 août à 20 heures 30 à l’auditorium de l’Espace Chemins Bideak de Saint Palais.

La guerre de 1939-45 a laissé le pays dans un piètre état : les infrastructures sont en grande partie détruites, l’économie et la production agricole sont sinistrées. L’urgence est de nourrir la population, de reconstruire le pays et de le moderniser. Ceci concerne, bien évidemment, également le monde agricole. Le canton de Saint-Palais est alors particulièrement en retard. Le métayage, mode de faire-valoir du foncier dominant, freine le dynamisme des agriculteurs sous la domination des propriétaires fonciers.

A la Libération, une nouvelle génération de leaders politiques apparaît. Parmi ceux-ci, Jean Errecart, un paysan d’Orègue, sera élu maire de son village, puis Conseiller général du canton de Saint-Palais, il jouera un rôle important au parlement de Navarre, il sera élu député, puis sénateur.

Bâtisseur et défricheur infatigable, habité d’une volonté farouche au service d’une lucidité de visionnaire, il s’appuie sur ses mandats et sur le soutien des élus locaux pour impulser une mutation spectaculaire du canton et des campagnes basco-béarnaises. En 25 ans, il bouleversera la vie rurale en mettant l’eau, l’électricité et des routes au service des villageois. Il développera l’agriculture autour de la coopérative Lur Berri par le défrichement et la culture du mais. Il dotera son canton d’un pôle de santé de qualité, d’infrastructures sportives ainsi que d’un réseau de formation.

Sa fille, Mme Georgette Eppherre sera présente pour répondre aux questions.

Aguxtin Errotabéhère, natif de Saint-Etienne-de-Baigorry est ingénieur de l’École d’Agriculture d’Angers. Enseignant, technicien, journaliste, il connaît parfaitement notre Amikuze. Il vient de publier un livre sur la vie de Jean Errecart aux Éditions Elkar. Bienvenue à tous.