Polyphonie et tambourins à cordes : patrimoine vivant des Pyrénées

lundi 2 mai 2016
popularité : 64%

Polyphonie et Tambourin à cordes : patrimoine vivant des Pyrénées

Polyphonie vocale, couple flûte à trois trous / tambourin à cordes, cornemuse ou hautbois, le patrimoine musical des Pyrénées se décline en de nombreux savoir-faire qu’ils soient communs à l’ensemble de la région, partagés avec les régions limitrophes ou spécifiques aujourd’hui à une aire.
Si certaines pratiques sont bien connues du grand public, les autres surprennent bien souvent. Très répandues pour les unes, on pourrait être tenté de leur nier un quelconque intérêt. Exotiques quant aux autres, leur identité mystérieuse interroge comme la polyphonie vocale qui s’impose à tous, des messes dominicales jusqu’aux fêtes patronales et qui est pourtant longtemps restée dans l’angle mort de la recherche ethnomusicologique.

Entre musicologie et ethnomusicologie, anthropologie et histoire, Jean-Jacques Castéret revisite les notions d’oral et d’écrit, de profane et de religieux, de populaire et de savant, découvrant la partie pyrénéenne d’un vaste archipel musical européen pluriséculaire.

 

Jean-Jacques Castéret est docteur en musicologie. Directeur de l’ethnopôle InOc Aquitaine, il développe des programmes publics de valorisation des archives sonores (www.sondaqui.com) et de sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel.
Chargé de cours en ethnomusicologie à l’Université de Toulouse Jean Jaurès, il est chercheur associé au Laboratoire ITEM de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, membre du Research Centre for European Multipart music (Universität für Musik und darstellende Kunst Wien), du groupe de travail sur les polyphonies de l’International Council for Traditional Music, de la Société Française d’Ethnomusicologie et administrateur du CIRIEF.